Gendarmerie royale du Canada

Amener la tunique rouge vers de nouveaux sommets

Sujets d'intérêt humain

Le sergent d'état-major Begg joue au hockey avec des membres de la communauté sur le lac glaciaire gelé à Kootenay (Colombie-Britannique).
Image par Rick Wiltse

23 juin 2024

Contenu

Soumis par le sergent d'état-major Shaun Begg

Le sergent d'état-major Shaun Begg a toujours rêvé de devenir policier à la GRC. Après avoir été membre du Service de police de Delta pendant six ans, il s'est inscrit dans une troupe de recrutement latéral composée de policiers d'expérience souhaitant entrer dans la GRC. Après sa formation, il a été affecté à Surrey (Colombie-Britannique), puis dans la ville de montagne de Kaslo. Il raconte l'histoire derrière la photo emblématique prise de lui jouant au hockey vêtu de sa tunique rouge sur un lac gelé.

Kaslo est une ville pittoresque d'un millier d'habitants, située sur la rive ouest du lac Kootenay et nichée entre les chaînes de montagnes Selkirk et Purcell, dans l'est de la Colombie-Britannique. Lorsque j'étais à Kaslo, il n'y avait pas grand-chose à faire l'hiver à part le ski, le patinage et parfois la motoneige. Comme je voulais pratiquer une activité régulière les fins de semaine, j'ai décidé d'adhérer à une ligue récréative de hockey appelée les Kaslo Afterburners. Tous les samedis soirs, nous jouions au hockey puis nous passions nos soirées à nous préparer des repas, à regarder la Soirée du hockey au Canada, et à bavarder.

Un soir, un de mes coéquipiers, pilote d'hélicoptère, nous a parlé d'un lac glaciaire isolé vers lequel il avait transporté des personnes et du matériel dans le cadre d'une campagne publicitaire; des joueurs de la LNH y avaient patiné avec un autre symbole national : la coupe Stanley. Le lac Shamrock - c'est son nom - est niché à 9000 pieds au-dessus d'Invermere (Colombie-Britannique) dans la chaîne Purcell et la région East Kootenay.

Environ un mois avant la fin de la saison de hockey 2015, lors d'une partie du samedi soir, ce même pilote et coéquipier a lancé l'idée qu'on pourrait nous aussi aller jouer sur ce même lac gelé. Comment aurions-nous pu refuser?

Comme le poids est limité en hélicoptère, nous n'avons apporté que nos gants, nos casques et nos patins. Mais j'ai eu l'idée d'emporter ma tunique rouge, pour une photo-souvenir de cette affectation à Kootenay.

Lorsque nous avons commencé à jouer, des membres de l'équipe adverse ont vu mon Stetson sur le banc et ont demandé à qui il appartenait. Mes coéquipiers m'ont alors encouragé à enfiler ma tunique pour jouer quelques parties dans cet uniforme emblématique. On a finalement joué pendant 4 heures cette journée-là. Mes amis et l'équipe adverse ont pris quelques photos de moi, que j'ai envoyées à mon patron lorsque nous sommes redescendus à une altitude plus basse.

Puis je n'y ai plus vraiment pensé jusqu'à ce qu'en rentrant à la maison j'apprenne que ma photo avait été partagée près de 3000 fois et qualifiée de « plus canadienne qui soit ».

J'ai toujours dit que la tunique rouge avait quelque chose de magique. Elle symbolise l'unité et la fierté nationale. Elle porte en elle l'honneur de celles et ceux qui l'ont revêtue avant moi. Je suis heureux de l'avoir portée ce jour-là et d'avoir su montrer ce qu'être un policier de la GRC signifie pour moi.

J'en suis à ma cinquième affectation et je suis toujours aussi fier de mon uniforme et de la GRC. Beaucoup des meilleures personnes que je connais sont des policières et des policiers de la GRC et je suis fier de faire moi aussi partie de cette grande famille.

Popular in Sujets d'intérêt humain

  1. La GRC élucide l’affaire du tonneau

    Des enquêteurs de la GRC ont découvert et préservé des preuves cruciales qui ont mené à deux condamnations pour meurtre au premier degré dans le dossier du narcotrafiquant winnipégois Chad Davis.

Date de modification :